Home / Les Bonsais / Bonsais d'extérieur / Pin à cinq aiguilles – Pinus pentaphylla

Pin à cinq aiguilles – Pinus pentaphylla

pinus_pentaphylla_ebonsai_blog

Type : Conifère
Feuillage : Persistant
Emplacement : Extérieur
Période de taille : Début du printemps

Conifères de la famille des Pinacées, cette espèce est originaire du Japon, les aiguilles sont persistantes, raides ou tordues et de couleur bleu-vert.

Entretien d’un pinus pentaphylla?
Le pin apprécie le plein soleil et demande beaucoup de lumière pour une bonne croissance. Il resiste au grand froid et à la chaleur.
Il supporte également le vent mais il faudra surveiller plus particulièrement les abres avec de fines aiguilles.

Quel pot choisir ?
Cet espèce a besoin d’un sol profond, vous devrez donc choisir un coupe assez profonde. Les coupes sont souvent de couleur bleue ou brune.

Rempotage
Rempotage tous les 3 à 5 ans au mois de mars dans un pot de dimension supérieure au précédent Taillez 1/3 des racines et conserver un peu de l’ancienne terre. Protéger votre arbre pendant plus ou moins 1 mois après son rempotage.

Comment arroser ?
Ne pas donner trop d’eau pour un meilleur développement, afin d’obtenir de plus petites aiguilles, veuillez limiter l’arrosage pendant le printemps et toujours laisser le substrat s’assècher avant d’arroser.

Quel substrat utiliser ?
Optez pour un mélange 1/3 de terreau, 1/3 de terre végétale et 1/3 sable de rivière.

Comment tailler et ligaturer un bonsaï Pin Blanc ?

Pinçage : Courant avril, pincer 2/3 des chandelles avant qu’elles ne s’ouvrent, à l’aide de votre pouce et de votre index. Si la couronne est dense, retirer un bourgeon sur trois. Si vous souhaitez épaissir votre arbre, vous devrez conserver les bourgeons. Finaliser ensuite le pinçage avec les bourgeons avec la croissance la plus rapide.

Taille des branches : En octobre, couper les branches qui ont poussés trop vite, couper 1/3 de la branche au-dessus d’une grande aiguilles en évitant de couper les aiguilles.

Ligaturage : Le ligaturage peut se pratiquer en automne jusqu’à la fin de l’hiver, laisser ensuite le fil de ligature jusqu’à la fin de l’été. Suveillez votre arbre pour que le fil ne s’incruste pas dans l’écorce, si tel est le cas, retirer-le.

Engrais
En automne et au printemps, n’hésitez pas a donner un engrais organique à décomposition lente en nombre limité mais une fois par mois.

About Sebastien

Les bonsaïs étant une de mes passions, je partage mon expérience et mes découvertes sur ce blog afin d'aider tous les amateurs et autres passionnés de bonsaïs dans l'entretien de leurs arbres. Je dispose de plusieurs espèces à très bon prix, n'hésitez pas à me contacter si nécessaire.

Check Also

Erable palmé nain (Acer Palmatum Kiyohime)

Erable palmé nain (Acer Palmatum Kiyohime) Type : Feuillu Feuillage : Caduc Emplacement : Extérieur ...

2 comments

  1. Bravo pour ce blog, passionné comme vous et autodidacte depuis de nombreuses années je me réfère souvent à vos conseils sur l’entretien des bonsaïs. J’en ai une 50aine avec beaucoup de jeunes mais des vieux aussi.

    Après avoir lu sur de nombreux sites dédiés aux bonsaïs que l’emploi d’akadama pur était préconisé, je l’ai utilisé mais le résultat escompté n’était pas là … j’ai ainsi perdu pas moins de 5 arbres, Chênes (dont un a été emporté par le vent et jamais retrouvé) un sageretia qui n’a pas supporté l’humidité en fond de pot,.
    Mon constat est que l’akadama sèche très vite, les racines ont du mal à s’installer, la mousse s’accroche difficilement. Il est impossible de partir en vacances quelques jours sans découvrir une catastrophe au retour.
    Ma solution après ces quelques échecs est de mélanger à 50/50 terre végétale ou terreau et akadama pour mes casques et 80/20 additionné d’écorce broyée pour mes pins et autres persistants …
    Qu’en pensez vous ?

    Cordialement

    • Bonjour,

      Merci pour votre message et pour votre compliment.

      Cela dépend beaucoup de l’exposition de l’arbre et de l’environnement dans lequel il se trouve, si l’arbre n’est pas exposé directement au soleil et au vent, il est certain que l’akadama aura tendance a rester humide plus longtemps que si l’arbre est en plein soleil et dans une zone avec beaucoup de vent.

      Donc je dirais que cela dépends surtout de la position de votre abre et également de l’espèce car certaines espèces préfèrent un substrat plus humide et vous pourrez plus facilement l’atteindre en mélangeant 50/50.

      Bien à vous,
      Sébastien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *